IBRAHIM DIABATÉ, JEUNE DIRECTEUR D’UNE RADIO DE PROXIMITÉ, UN EXEMPLE A SUIVRE POUR LA JEUNESSE

Se définissant lui-même comme grand noceur et extraverti, Diabaté Ibrahim alias Ibou pour les intimes est un jeune qui a fait toute sa vie à Abidjan, plus précisément à Cocody. Jovial à souhait, il connait une trajectoire de vie crescendo et se retrouve aujourd’hui directeur de l’une des radios de proximité de Man (Authentic FM, 102.7 FM), ville située dans le grand ouest de la Côte d’ivoire. Dans un entretien convivial, il se dévoile à souhait au monde entier.

 

Q1 : Bonjour Monsieur Ibrahim Diabaté. Pouvez-vous vous présenter ?

Alors bonjour, tout d’abord Diabaté Ibrahim est né dans la ville de Dabou précisément à Cosrou, une de ses bourgades. J’ai vécu avec mes parents d’abord à Yopougon, puis aux II Plateaux et après à Angré, des quartiers situés dans la commune de Cocody à Abidjan. Je peux dire aussi que j’aime un peu de tout, surtout ce qui est bon, juste, vrai et naturel. Aujourd’hui, j’exerce dans le domaine des médias, chose que j’ai toujours souhaité. Lire la suite « IBRAHIM DIABATÉ, JEUNE DIRECTEUR D’UNE RADIO DE PROXIMITÉ, UN EXEMPLE A SUIVRE POUR LA JEUNESSE »

Publicités

CENTRES HOSPITALIERS DE CÔTE D’IVOIRE : DERNIERS ESPOIRS OU MOUROIRS PROGRAMMES POUR LES PATIENTS ?

Bienvenue au CHU de Yopougon, Abidjan

D’après la définition issue de Wikipédia, un hôpital est un établissement de soins où un personnel soignant peut prendre en charge des personnes malades ou victimes de traumatismes trop complexes pour être traités à domicile ou dans le cabinet de médecin. Dans la plupart des pays développés, par rapport au domicile et au cabinet du médecin, le centre hospitalier présente l’avantage d’avoir : une hygiène assurée par un personnel de nettoyage formé; un accueil permanent et une surveillance continue par du personnel hospitalier médical et paramédical (infirmier ou infirmières, aide-soignants ; des équipes de soignants, disposant de compétences particulières (médecins spécialistes) et du matériel (plateau technique) nécessaire à des examens et soins plus poussés qu’au cabinet du médecin (dont en général des blocs opératoires). Nous reviendrons à cette définition plus tard. Lire la suite « CENTRES HOSPITALIERS DE CÔTE D’IVOIRE : DERNIERS ESPOIRS OU MOUROIRS PROGRAMMES POUR LES PATIENTS ? »

MODE : L’ACCESSOIRISTE AISSATA TRAORE SE DÉVOILE A TRAVERS L’USAGE DU PAGNE

Aissata Traoré, accessoiriste de mode et créatrice de AT Tendance.

Belle et gracieuse, Aïssata Traoré est une jeune Ivoirienne qui vit à Abidjan et qui se distingue par ses créations dans le domaine des accessoires de mode. A travers ses gourmettes, boucles d’oreilles, portefeuilles, etc…, celle-ci se dévoile à nous et nous parle d’AT Tendance.  Séduits par son univers qui donne plus d’éclat à la femme à travers l’usage du pagne, cette demoiselle discrète, voire introvertie nous accorde une interview. Lire la suite « MODE : L’ACCESSOIRISTE AISSATA TRAORE SE DÉVOILE A TRAVERS L’USAGE DU PAGNE »

SÉCURITÉ A ABIDJAN : LES MICROBES GANGRÈNENT LA VILLE

Abidjan, la perle des Lagunes au tombé de la nuit

Autrefois imagée comme étant la cité du bien-être, Abidjan se distingue aujourd’hui par une insécurité galopante. Cette insécurité due aux affres de la crise post-électorale qu’a connue la Côte d’Ivoire fin 2010 et début 2011. Au sortir de ce que notre pays a vécu, il a été constaté la présence sur le sol ivoirien d’une multitude de tonnes d’armes à feu. Depuis lors, nous vivons une recrudescence de crimes et autres délits sur toute l’étendue du territoire ivoirien, citons pêle-mêle les coupures de routes, les braquages avec des armes de guerre, etc… Aussi, nous avons eu l’apparition d’un nouveau phénomène, celui d’enfants armés d’objets contondants (lames, couteaux, machettes, etc…). Ceux-ci sont communément appelés « Microbes » ou encore « enfants en conflit avec la loi ». Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Telles sont les questions que bon nombre de citoyens Abidjanais se posent. Organisme microscopique ou ultramicroscopique unicellulaire, et plus spécialement l’un des organismes qui causent les fermentations et les maladies selon la définition du dictionnaire français Larousse, le terme « Microbe » est ici attribué à certains jeunes enfants et adolescents allant de l’âge de 8 à 17 ans. A l’origine, leur bastion était la commune d’Abobo située dans le nord de la ville d’Abidjan mais aujourd’hui, ceux-ci ont migré et sèment la panique dans la plupart des autres communes de la ville sauf le Plateau qui est la commune des affaires. Où les retrouve-t-on et comment procèdent-ils ? Ces enfants issus pour la plupart de familles défavorisées ou encore orphelins fréquentent la plupart du temps les fumoirs qui foisonnent cette belle cité. Abidjan est devenu tel un grand corps malade avec par endroits des anomalies en son sein. Comment agissent-ils ? Lire la suite « SÉCURITÉ A ABIDJAN : LES MICROBES GANGRÈNENT LA VILLE »

MIGRATION : MONSIEUR TÉA , ÉDUCATEUR DE PAIRS A l’OIM TUNISIE DONNE SON OPINION

Cette photo a été prise lors de la journée internationale de la femme avec un accent particulier sur la femme migrante. Notre interlocuteur à gauche sur la photo pose avec une collègue

Originaire de l’Ouest de la Côte d’Ivoire et jeune Ivoirien vivant à Tunis (Tunisie), notre interlocuteur est né à Abidjan le 20 Janvier 1990 et répond à l’état civil au nom de Téa Badisson Sébastien. Ce garçon, dernier fils d’une famille de 7 enfants est titulaire d’un Baccalauréat série littéraire (A2) et un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en Gestion des Ressources Humaines et Communication. En 2016, il décide de migrer en Tunisie à l’âge de 26 ans pour des raisons éducatives et une meilleure chance d’obtenir un emploi. Chose qu’il fera cette année et à son arrivée dans la capitale tunisienne, il a la chance de faire la rencontre d’une femme au grand cœur  du nom de Souhaila Bensaid qui lui offre un poste de bénévole dans son association qui est l’Association Tunisienne de Prévention Positive et par la suite d’être éducateur de pairs pour l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) section Tunisie. Lire la suite « MIGRATION : MONSIEUR TÉA , ÉDUCATEUR DE PAIRS A l’OIM TUNISIE DONNE SON OPINION »

KASSI OU LA PERSÉVÉRANCE D’UN BUTEUR

Kassi ici sur le terrain qui affolait la défense adverse

Attaquant de formation et ayant traumatisé les défenses de Division 3 et Division 2 de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), Kassi Aka Roger Philippe, plus connu sous le nom de Kassi, traverse depuis 2014 une une sale période due à une blessure contractée lors d’une rencontre de championnat. En effet, ce jeune homme pétri de talent qui ne vit que par et pour le football est originaire de la région du Sud-Comoé, plus précisément d’Aboisso dans le sud-est de la Côte d’Ivoire.  Ayant toujours eu pour rêve d’évoluer dans l’élite du championnat Ivoirien et pourquoi pas devenir international afin de défendre les couleurs de son pays, la Côte d’Ivoire, il va affoler souvent les devances adverses. Ainsi, il va connaitre une multitude de formations que sont le CFFAB de 2006 à 2010 et l’EDUS d’Aboisso de 2010 à 2013. Lire la suite « KASSI OU LA PERSÉVÉRANCE D’UN BUTEUR »

OPIPY, LA NOUVELLE VOIX AU CŒUR DU FASO

Opipy, artiste chanteur Burkinabé

Né dans les années 80 et passionné de musique, Opipy est un artiste burkinabé qui vit au Burkina Faso et fait son petit bout de chemin. Discret et féru de réseaux sociaux, notre chanteur chanteur est logisticien de profession. Actuellement chargé de Dépôt Retrait à la SOGESY (Société de Gestion de la plateforme Sylvie), il oscille entre son travail et la musique qui font de lui un homme plus qu’épanoui. Une interview que nous vous invitons à lire et partager.

QUESTION1 : COMMENT DÉCRIRAIS TU TA MUSIQUE ET AUSSI POURQUOI LA MUSIQUE COMME MOYEN D’EXPRESSION ?

La musique est pour moi une passion folle que je nourris depuis ma tendre enfance. Il faut noter que déjà au primaire, je participais aux fêtes de l’école à travers le chant et la danse. Aussi, ce qui m’a beaucoup  amené à aimer le chant, c’était les différents chants de dessins animés tel qu’Alice au pays des merveilles, Tome Soyer, Benjamin….et surtout l’hymne nationale Burkinabé qui résonnait trop dans les radios, à l’école lors de la montée des couleurs. Arrivé au lycée, le mercure est monté et j’ai commencé à m’intéresser beaucoup à la chose. Je participais aux différents karaokés au lycée. J’ai  remporté presque tous les concours de chants. J’ai intégré par la suite la chorale francophone et certains groupes où je jouais rôle de soliste. Il faut dire que c’est en ce moment  que les amis m’ont donné le pseudo Opipy. A l’université, la chose est devenue effective. J’ai participé à FASOACADEMY 2012, le plus grand concours organisé par la RTB dans lequel je finis demi finaliste suite à un mal de gorge. En 2015, je participe une fois de plus à un grand concours de chants nommé FAITES DE LA MUSIQUE, un concours de chants live organisé par ARTISTE DISTRIBUTION dans lequel je termine 2e.  Ce classement m’a permis de signer un contrat d’enregistrement d’un album de 8 titres avec Le studio K-MUSIQUE. Voilà pourquoi depuis février 2016, je travaille avec Kevinson qui est mon arrangeur et producteur. Nous travaillons de façon rude dans le but de sortir une œuvre de qualité.  Fasciné par le désir d’être un grand chanteur, j’ai eu la chance de travailler avec des artistes au Burkina Faso tels que SAMIRAMA, IDAK BASSAVE, CENDRINE, CYNTHIA, BRISCO, TINA… La musique est un moyen d’expression pour moi du fait que par elle, j’arrive à dire ce que je pense, ce que je vis, ce que je vois et ce que j’entends. Avec elle, je m’exprime librement et avec assurance. C’est avant tout un talent que j’utilise dans le but de non seulement de plaire mais surtout de conscientiser. Lire la suite « OPIPY, LA NOUVELLE VOIX AU CŒUR DU FASO »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑